Le matou, Yves Beauchemin

Le matou, Yves Beauchemin dans AMERIQUE DU NORD le-matou

4ème de couverture :

Florent Boissonneault, jeune montréalais, rêve de posséder son propre restaurant et Elise, son épouse, de fonder une famille. Un jour, Florent rencontre un étrange vieux monsieur, Egon Ratablavasky, qui lui propose de l’aider à racheter  » La Binerie  » un petit restaurant en vente à un prix dérisoire. Enfin propriétaires,  Florent et Elise prennent en affection  » monsieur Emile « , un jeune garçon de six ans délaissé par sa mère et qui a trouvé refuge, avec son chat, dans leur restaurant. Mais la générosité de Ratablavasky laisse place à une méchanceté sordide que seule la malignité du matou de  » monsieur Emile  » pourra finalement déjouer…

Mon avis :

C’est, à mon sens, un roman incontournable pour qui souhaite découvrir la littérature québécoise… voire même, incontournable tout court!! Et je remercie ma petite maman de m’avoir mis ce livre entre les mains…

On découvre en effet un récit captivant qui s’équilibre entre conte et réalisme : d’un côté, de la fantaisie, un soupçon de fantastique, et quelques situations rocambolesques, et de l’autre, la description du Montréal d’il y a 30 ans, ses rues, ses habitants, son accent si charmant et son froid perçant et impitoyable…

Vous vous attacherez sans doute aux héros et à tous les personnages secondaires, dont vous deviendrez l’ami(e) au fur et à mesure du récit, et si vous êtes comme moi, vous aurez bien du souci à les quitter au moment de refermer le livre sur cette incroyable histoire.

Je n’ai qu’une chose à dire : « Merci M. Beauchemin et encore!! »

9 Réponses à “Le matou, Yves Beauchemin”

  1. Mamounette dit :

    J’ai adoré ce livre de Beauchemin !!! et tu seras autant captivée par son dernier roman en 3 volumes : Charles Le Téméraire….

    Puisque tu parles des romans québécois, il ne faut surtout pas oublier de lire la saga de Michel Tremblay ( LE romancier québécois!!) « Les chroniques du Mont Royal »…. un seul mot… GÉNIAL!!!!!

    Bisous

  2. kesalul dit :

    Ces deux auteurs sont en attentes sur ma table de chevets…enfin leurs livres…les pauvres, assis sur ma table de chevet, ils commenceraient à peiner…
    Je compte en tout cas lire rapidement ces ouvrages là aussi…
    merci mamounette

  3. Gaël dit :

    Ca donne envie! Je ne connais pas la littérature québécoise, si ce n’est quelques noms (Tremblay, « Maria Chapdelaine »…) Je commencerais bien par celui-ci!

  4. yueyin dit :

    Aaah le matou, c’est vrai que c’est un incontournable par ici… je l’ai lu il y a longtemps mais je crois que je devrais le relire maintenant :-)

  5. kesalul dit :

    Oui, je pense que c’est un livre que je relirais avec plaisir dans quelques années… Je vais bientôt m’attaquer à sa trilogie « Charles le Téméraire ». Je pense que ça sera à nouveau un bon moment de lecture…

  6. Argantel dit :

    Je commence tout juste à découvrir la littérature québécoise. Je note celui-ci, merci !

  7. kesalul dit :

    J’ai commencé la découverte de la littérature québécoise avec celui-ci, et je ne le regrette pas. Je commence en ce moment même les romans de Michel Tremblay, et je suis déjà sous le charme!!

  8. loulou09 dit :

    Le Matou, je me souvient avoir lu se livre et a peut près la meme histoire dans les années 80 copie ou hasard

  9. kesalul dit :

    @ Loulou09,

    Je ne saurais dire s’il y a un autre roman ressemblant au Matou mais vu la date, ça pourrait tout à fait être celui-ci…

Laisser un commentaire